Comment supporter la chaleur quand vous courez ? Nos conseils !

Course à pied, comment supporter la chaleur ?

Nos conseils !

 

Vous commencez la course à pied, et voilà que les chaleurs sont de plus en plus importantes au cours des journées. Conscients que courir sous de grosses chaleurs peut s’avérer dangereux pour la santé, vous recherchez des conseils sportifs pour savoir comment supporter la chaleur en courant ?

Retrouvez les conseils de nos experts pour profiter de vos séances de running durant tout l’été !

(suite…)

COMMENT PERDRE DU POIDS EN COURANT ?

poids-taille-courir

Bon nombre de chercheurs et de coachs sportifs s’accordent sur le fait que la course à pied est l’activité physique idéale pour mieux perdre du poids. Pratiqué régulièrement, la course à pied permet de maigrir efficacement. Il faut néanmoins savoir que courir de façon régulière ne suffit pas pour atteindre les objectifs escomptés. Voici un tour d’horizon des pratiques à respecter pour que l’entrainement en course à pied puisse effectivement vous faire perdre les kilos superflus.

(suite…)

COMMENT FIXER FACILEMENT UN OBJECTIF ?

 

objectif-plan-entraînement-accompagnement

 

 VISEZ HAUT DANS VOTRE OBJECTIF

Parce que ce qui caractérise l’être humain, c’est de rêver. Ensuite, vous allez essayer de comprendre comment faire de ce rêve une réalité en définissant votre objectif.

Votre objectif de course à pied, celui que vous allez accomplir physiquement, a commencé ou commencera donc psychologiquement avec une pensée simple : « Je veux faire cela » !

Peut-être, vous dites-vous que vous n’êtes pas comme ça et que vous courez uniquement pour soulager votre stress et garder la santé et que le reste de votre vie est déjà rempli par d’autres objectifs.

Mais vous pourriez ne pas réaliser que vous avez probablement déjà fixé des objectifs de course. Lorsque vous partez baskets aux pieds, vous vous dites rarement : « Je pars courir jusqu’à épuisement total ». Non ! En général vous avez déjà en tête une idée de parcours, une distance, une durée. Vous avez aussi déjà probablement certaines habitudes : le nombre de sorties par semaine, le nombre de calories à brûler, et vous êtes mécontent si quelque chose vient perturber cela. Ainsi, vous avez déjà quelques objectifs de base, même si vous ne les avez jamais formalisés.

Fixer des objectifs plus formels peut vraiment vous aider à profiter pleinement de votre course. Mais comment vous fixer le(s) bon(s) objectif(s) ?

Voici ce que les meilleurs objectifs ont en commun:

Un bon objectif a une signification personnelle

progression-plan-coach-entrainement

Personne ne m’a jamais dit « tu dois courir le 1000 m en moins de 2 minutes 30 secondes » ou « tu dois finir un Ironman ». Ce sont des objectifs que je me suis fixé personnellement car je savais qu’à un moment précis de ma vie, ils me donneraient la motivation nécessaire pour faire ce qui est nécessaire pour les atteindre. S’entrainer pour atteindre un objectif réclame certains sacrifices que vous ne concèderez à faire que si ils vous permettent d’atteindre un objectif qui a une vraie signification pour vous. Si à un moment, vous commencez à penser « Stop, pourquoi je fais tout ça ?», c’est foutu !

Votre objectif doit être spécifique

 

Au plus spécifique sera votre objectif, au mieux. Ainsi, préférez « Je voudrais courir les 20 km de Bruxelles 2018 en 1h24’ » à « Je voudrais courir plus vite le semi-marathon ». Car vous savez qu’il vous reste x mois pour progresser de 10 minutes, soit 30 sec/km par rapport à votre temps de l’an dernier et que pour cela vous allez mettre en place une stratégie à long terme.

Soyez ambitieux mais réaliste

 

Votre objectif doit vous sortir de votre zone de confort, tout en restant du domaine du possible. Si dans notre cas précédent, vous vous refixé un objectif de 1h34min, ce ne sera pas super motivant, car vous l’avez déjà fait. Par contre, gagner 10 min est-il vraiment réaliste ? Pour vous aider à définir votre objectif en temps, votre application Formyfit pourra vous faire une prédiction de performance sur différentes distances, basée sur votre test de VMA et d’endurance.

Un bon objectif comporte un élément de temps

Il est dans la nature humaine d’être motivé par un délai. Avoir une date à laquelle vous voulez atteindre votre objectif vous aide à le planifier. Pour la plupart des coureurs, planifier un objectif dans les 3 à 6 mois est une bonne balance entre avoir suffisamment de temps pour s’entrainer et rester motivé au quotidien.

Pour atteindre cet objectif à long terme, il vous faudra le découper en objectifs à court terme, l’idéal selon nous est de les redéfinir sur base mensuelle. C’est vous qui devrez décider (car c’est votre objectif) combien d’entrainements vous allez réaliser par semaine, et combien de minutes par entrainement. Pour ce qui est de l’intensité et de l’augmentation des volumes d’entrainement, il est préférable de s’en référer à de vrais spécialistes. Les plans d’entrainement FORMYFIT vous accompagneront parfaitement à cet égard.

Un bon objectif vous gardera motivé

Lorsque vous aurez souscrit un plan d’entrainement Formyfit, il n’y aura plus d’ambiguïté sur votre objectif final, sur le nombre de sessions par semaine à réaliser et sur la durée de celles-ci, car c’est vous qui les aurez décidées.

Avec l’Application Formyfit, vous aurez également un feedback sur ce que vous avez réalisé et sur vos progrès, ce qui vous gardera motivé au quotidien. Pour certains d’entre vous, c’est encore mieux si vous pouvez mettre quelques amis dans la confidence, pour cela, l’option partage de vos sessions d’entrainement, via l’Application Formyfit vous fera gagner du temps et de la crédibilité.

Laurent BAIJOT, co-fondateur

COMMENT GERER VOTRE SEMI-MARATHON OU MARATHON ?

Vous avez décidé de vous lancer le défi de courir un semi-marathon ou un marathon ? Cette rencontre avec vous même sera l’aboutissement d’une préparation parfois longue.

Vous suivez un plan d’entraînement Formyfit ? Nous vous garantissons votre succès et vous amener à franchir la ligne d’arrivée en levant les bras avec sur votre visage la fierté d’avoir atteint votre objectif.

(suite…)

Le succès en marathon est-il lié à une perte de poids?

Trop de poids pénalise la performance.

Les coureurs expérimentés savent qu’un excédent de poids peut affecter leur performance sur les longues distances. Interpellés par la maigreur des élites, qui s’entraînent deux à trois fois plus qu’eux, les coureurs débutants se fixent souvent un double objectif:

1. perdre du poids (et souvent rapidement)

2. courir plus vite et plus longtemps pour atteindre l’objectif qu’ils se sont fixés.

Attention au régime amaigrissant couplé à l’entraînement intensif, surtout en phase d’affûtage.

Pour y arriver, il leur faut mener à bien leur préparation, constituée d’une succession de séances, dont certaines se révèlent difficiles. Elles les conduisent également, sauf exception, à accroître leur kilométrage hebdomadaire. Rien que par cela, une dépense énergétique supplémentaire entraînera une perte de quelques kilos sans rien changer à leur ration alimentaire. “Tant mieux”, dirons-nous, car les exigences de l’entraînement ne sont pas compatibles avec les dictats d’un régime amaigrissant.

Un entraînement FORMYFIT suivi permet de perdre facilement 1 à 2 Kg.

Mener les deux de front expose à de graves désagréments dans un délai rapide: mauvaise récupération, maladie, voire blessure vont venir sanctionner cette imprudence. Gardez cette réalité bien ancrée dans votre esprit: plus l’entraînement devient dur et spécifique, moins on recommande de suivre une diète sévère.

On peut cependant réformer son alimentation de manière à ce qu’elle convienne mieux aux astreintes de votre préparation et éventuellement vous aider à éliminer un réel excédent de masse grasse. Ceci doit toujours se faire avec douceur et lenteur. Dans la plupart des cas, un ré-équilibrage de la ration sera nécessaire. La majorité des coureurs ont d’ailleurs des apports insuffisants en glucides lents, en protéines, en vitamines et minéraux et en divers oligoéléments.

Les séances rapides, de type “VMA” accroissent la quantité de calories brûlées au repos et coupent l’appétit dans les heures qui suivent.

Les séances rapides, de type “VMA” accroissent la quantité de calories brûlées au repos et coupent l’appétit dans les heures qui suivent.

Les footings lents, à jeun accélère la perte de poids.

Les footings à jeun, avec 1 à 2 séances hebdomadaires de 45-60 minutes vont faire brûler plus de graisses et ainsi accélérer la perte de poids. Le fractionnement de votre alimentation en 4 vrais repas, avec un véritable petit déjeuner, va également contribuer à la fonte de la masse grasse.

 

Comment passer du jogging occasionnel à la course à pied?

course à pied

La course à pied est un sport pour tous.

Sur 10 personnes interrogées, 7 ne connaissent pas le running et 3 en ont une idée plus ou moins juste. Afin de remédier à cette catastrophe nationale, nous avons fait le pari de vous faire devenir de vrais runners grâce à un plan d’entrainement au top ! La course à pied, les raisons de vous y mettre, on vous dit tout dans cet article. Á vos marques, prêts, partez !

Cette semaine, nous avons donné la parole aux personnes désireuses de perdre quelques kilos et de se surpasser. Comme beaucoup de gens, vous pensez pratiquer la course à pied, parce que voyez-vous, pour beaucoup le running veut dire « to run », comprenez « courir » en français ! Mais oui, pourquoi chercher plus loin après tout ? Heureusement, l’équipe Formyfit est là, pour vous aider à comprendre que ce qu’un débutant peut prendre pour du running n’est autre que du jogging occasionnel.

Quelle est la différence entre jogging et running ?

Eh bien, d’après le Robert, le jogging est une course à pied modérée sur terrains variés sans esprit de compétition alors que le running lui, s’inscrit bel et bien dans une dynamique de performance et de compétition, le runner visant la progression en cherchant en général, à courir plus vite et/ou plus longtemps.

Comment dois-je commencer le running ?

Il est recommandé de commencer son running par des échauffements afin de mobiliser progressivement les chevilles, les genoux, les épaules etc.  Pensez à faire des moulinets, des trottinements, des pas chassés, des montées de genoux, talons… En tout les cas, un plan d’entraînement sur mesure permettra de vous accompagner et surtout pas vous blesser.

course à pied

Pour un(e) débutant(e), combien de temps dois-je courir la première fois ?

Chez Formyfit nous vous proposons de commencer par 30 minutes de course. Pour les débutants, vous pouvez démarrer par du footing c’est-à-dire une course lente alternée avec de la marche. Eh oui, faire de la course à pied, c’est aussi faire du footing ! Au bout des 30 minutes de course, il est recommandé de finir avec 15 minutes de marche puis étirements, afin de retrouver un bon rythme cardiaque et de relaxer les muscles que l’on a sollicités.

Où dois-je pratiquer le running ?

Le running peut se pratiquer dans un club, seul ou avec un coach, chez soi lorsque l’on a l’espace nécessaire, en salle ou en plein air, le plus important étant la motivation et la régularité.

Comment me motiver à être régulier(e) ?

C’est là qu’intervient Formyfit, dont l’objectif est justement de vous équiper de tous les outils indispensables à votre progression tout en respectant votre forme et vos disponibilités. Grâce au site internet et à l’application Formyfit, trouvez votre plan d’entraînement idéal 100% sur mesure et relevez vos défis personnels en toute sérénité.

course à pied

Au bout de combien de temps pourrais-je constater de vrais résultats ?

Encore une fois, la règle d’or de la course à pied est la régularité. Ensuite, cette activité étant réputée pour faire perdre entre 700 et 1000 calories par séance. Le coureur à pied se tonifie et s’affine aussi harmonieusement que rapidement.

Progressez dès 4 semaines avec Formyfit !

Ces quelques arguments vous ont donné envie de vous mettre au running ? Chiche, votre coach vous attend déjà. Téléchargez l’application Formyfit dès maintenant, pour commencer votre entrainement et vous faire accompagner.