QUEL EST L’IMPACT DU SOMMEIL LA VEILLE D’UNE COURSE ?

L'impact du sommeil dans vos performances

Le sommeil joue un rôle clé dans la récupération

Pour le démontrer, il faut établir que le sommeil est plus efficace qu’un simple repos obtenu en s’allongeant et en se relaxant. Il y a assez d’arguments aujourd’hui de la communauté scientifique pour attribuer le rôle positif du sommeil dans la récupération. Ces propriétés sont surtout attribuées au sommeil lent profond pour les raisons qui suivent.

(suite…)

COMMENT PERDRE DU POIDS EN COURANT ?

poids-taille-courir

Bon nombre de chercheurs et de coachs sportifs s’accordent sur le fait que la course à pied est l’activité physique idéale pour mieux perdre du poids. Pratiqué régulièrement, la course à pied permet de maigrir efficacement. Il faut néanmoins savoir que courir de façon régulière ne suffit pas pour atteindre les objectifs escomptés. Voici un tour d’horizon des pratiques à respecter pour que l’entrainement en course à pied puisse effectivement vous faire perdre les kilos superflus.

(suite…)

QUELLE MUSIQUE POUR VOUS ACCOMPAGNER A COURIR ?

musique

Vous aimez la musique et aujourd’hui, vous êtes motivé(e) à bloc pour aller faire du running. Vous avez la tenue parfaite, la paire de chaussures adéquate et même des écouteurs ou casques dernière génération, mais voilà,  côté musique…là, vous séchez ! Pop, rock, jazz, musique classique, RnB pour ne citer que cela,  quelle musique choisir pour faire une belle séance de running ? (suite…)

COMMENT GERER VOTRE PREMIER SEMI-MARATHON ?

semi-marathon

Vous avez décidé de vous lancer le défi de courir un semi-marathon ? Cette rencontre avec vous même sera l’aboutissement d’une préparation parfois longue.

Vous suivez un plan d’entraînement Formyfit ? Nous vous garantissons votre succès et vous amener à franchir la ligne d’arrivée en levant les bras avec sur votre visage la fierté d’avoir atteint votre objectif.

(suite…)

COMMENT GERER VOTRE ALLURE DE COURSE ?

Le stress, c’est votre ami

Le stress va très certainement vous envahir lors des dernières heures, voire les jours précédents la course. Le stress est souvent vécu de façon négative. Il serait la cause d’une grande partie de nos échecs. Pourtant, le stress est non seulement normal, mais il peut être positif et vous pouvez faire de lui un allier. Le stress va vous permettre de vous dépasser, de réaliser des performances que vous n’étiez pas en capacité de réaliser lors de vos entrainements. D’ailleurs, les grands champions ne battent jamais leurs records à l’entrainement, mais lors de grandes compétitions ! Pour évacuer ce stress , placez vous dans de bonnes conditions en ne négligeant pas les détails de préparation le jour J.

L’échauffement

L’échauffement est très important, même sur des distances longues. Nous vous conseillons de réaliser ces 5 points:

  1. VOUS ÉCHAUFFER 15 À 20 MINUTES EN ENDURANCE DOUCE  (Voir allure  correspondante dans votre application )
  2. FAIRE QUELQUES ÉDUCATIFS COURSES PENDANT 5 MINUTES  (Tapes fesse, levée de genoux etc…)
  3. 4 DÉBOULES DE 15 SECONDES À 85% DE VOTRE VMA.  REPOSEZ-VOUS 45 SECONDES EN MARCHANT ENTRE LES DEBOULES
  4. TERMINER VOTRE ÉCHAUFFEMENT A 5 MINUTES DE VOTRE DÉPART POUR VOUS REPOSER.
  5. ENLEVER VOTRE SURVÊTEMENT ET BIEN VOUS PLACER .

L’allure de course

Prenez votre rythme dès le départ et éviter de partir en survitesse, car après 2 à 4’  vous serez capable de gérer votre allure .

VOUS AVEZ SANS DOUTE UNE IDÉE DU CHRONO QUE VOUS VOULEZ RÉALISER. ALORS, FAUT-IL PARTIR PLUS VITE ? ÊTRE RÉGULIER ? OU BIEN EFFECTUER UN « NÉGATIVE SPLIT » (LA SECONDE MOITIÉ DE COURSE EST COURUE PLUS VITE QUE LA PREMIÈRE) ?

PARTEZ CALMEMENT LE 1er KMS PUIS PRENDRE TEMPO ENVISAGÉ OU PRÉDIT PAR L’APPLICATION FORMYFIT

Vous souhaitez connaître votre prédiction de chrono ? Il suffit de réaliser un test d’endurance Formyfit et l’application vous indiquera quel chrono vous pouvez réaliser.

 

NE CHERCHEZ SURTOUT PAS À PARTIR PLUS VITE EN PENSANT PRENDRE UN PEU D’AVANCE SUR VOS TEMPS DE PASSAGE.

C’EST UNE ERREUR FRÉQUENTE ET LES SECONDES OU LES MINUTES GAGNÉES À CE MOMENT LÀ VONT VOUS COUTEZ TRÈS CHER EN FIN D’ÉPREUVE.

LA RÉGULARITÉ EST SYNONYME DE BONNE GESTION DE VOTRE COURSE ET C’EST ELLE QUI VA VOUS PERMETTRE D’ATTEINDRE VOTRE OBJECTIF.

Ne tombez pas dans le piège suivant: Vous n’avez toujours pas conscience de partir trop vite même de quelques secondes car vous êtes porté par l’ambiance, emmené par le peloton ou surfer sur de bonnes sensations.

Vérifiez votre allure avec le gps et pas contrôler votre allure avec le cardio-fréquencemètre.

C’est un outil pour l’entrainement, pas pour ce type de compétition. Les pulsations cardiaques sur la ligne de départ sont souvent plus élevées que lors d’une sortie en endurance et il y a une dérive à même vitesse au fil du temps vers la fréquence max.

Il peut être intéressant de l’avoir sur soi pour faire analyser sa courbe cardiaque après course par le coach .

La ligne d’arrivée

Célébrez ce moment magique peu importe votre résultat.  Il s’agit de votre moment de fierté qui traduit tout l’effort que vous avez fourni durant votre préparation. Hydratez-vous en suffisance après la course.

YOU CAN DO IT !

 

Combien de temps faut-il entre un marathon et un retour à la compétition selon Vincent Rousseau

Vincent ROUSSEAU, ancien coureur international, 2h07 sur marathon, nous explique son point de vue sur le temps de récupération nécessaire.

Il s’agit d’une question délicate car cela dépendra de chacun, de votre passé de coureur, de votre préparation, de la période dans laquelle vous vous situez dans la saison ainsi que de votre motivation.

Cela dépendra aussi de la distance sur laquelle vous compter vous aligner pour votre nouvelle compétition.

Peut-être avez vous toujours l’impression de récupérer vite ? Après 15 jours et parfois moins, vous avez le sentiment que toutes les fatigues sont effacées et que vous pouvez repartir pour un nouveau plan d’entraînement et donc vous fixer un nouvel objectif ? Dans les faits, ce n’est peut-être pas du tout le cas. Il est donc primordiale d’effectuer une analyse de sang complète qui vous permettra de définir si vous pouvez reprendre ou non.

Cette analyse médicale évitera certaines mauvaises surprises qui peuvent apparaître de façon discrète au cours des semaines suivantes (fatigue, blessure, baisse de motivation etc…)

En tout cas, un minimum de trois semaines est indispensable pour récupérer de votre marathon. Vous pouvez couper une semaine complète suivie de deux semaines de reprise légère.

L’idéal est de greffer ensuite un petit cycle de préparation et ce quelque soit la distance, même pour des épreuves courtes de 10 à 15 km. Un délai d’un mois se sera ainsi écouler entre votre marathon et votre reprise de la compétition.

Vincent ROUSSEAU, Expert Formyfit.