course après 50 ans

Et le code de la route ?

  • Dans les zones piétonnes, les piétons peuvent circuler sur toute la largeur de la voirie. Certains véhicules peuvent aussi y circuler (à l’allure du pas), ainsi que les cyclistes lorsque la signalisation le prévoit.
  • Dans les zones résidentielles et zones de rencontre, les piétons peuvent utiliser toute la largeur de la voie publique (mais ne peuvent pas entraver la circulation pour autant).
  • Le trottoir traversant est un espace réservé aux piétons. Ces derniers y sont prioritaires. Le conducteur doit leur céder le passage.
  • Le piéton doit circuler sur le trottoir s’il existe ou sur les parties de la voie publique indiquées par le signal D9 ou D10.
  • A défaut, il peut marcher sur la piste cyclable (en cédant le passage aux cyclistes et conducteurs de cyclomoteurs) ou à gauche de la chaussée.
  • Il faut emprunter le passage pour piétons si celui-ci se trouve à moins de 20m. S’il n’y a pas de passage à moins de 20m, le piéton peut traverser hors d’un passage mais il n’a pas priorité dans ce cas.
  • Si le passage pour piéton est sur la piste cyclabe ou sur un trottoir mixte, tu es prioritaire
  • Le tram a toujours priorité (même si les rails traversent un passage pour piétons).
  • Le piéton doit circuler sur le trottoir s’il y en a un.
  • Pas de trottoir mais piste cyclable : tu dois circuler sur la piste cyclable (marquée en chaussée par des traits blancs) et tu dois céder le passage aux cyclistes, trottinettes, cyclomoteurs.
  • Pas de trottoir ni piste cyclable : marche ou cours à gauche sur l’accotement ou sur le bord de la route. Tu seras face à la circulation, tu verras les véhicules arriver face à toi et ceux-ci te verront. Si c’est un groupe, obligatoirement en file indienne et le plus près possible du bord de l’accotement.

Le soir

Il est bien difficile d’éviter l’obscurité surtout au cœur de l’automne et de l’hivers. 

Les entraînements nocturnes à pied sont dès lors bien souvent dépendants de l’éclairage public. Choisissez vos parcours en fonction de ceux-ci. Evitez les itinéraires non éclairés que vous ne connaissez pas ou peu.

Quand tu cours le soir, il ne suffit pas de voir mais aussi d’être bien vu et suffisamment à temps  par les automobilistes. Pour être mieux vu, porte un gilet rétro-réfléchissant ou des vêtements clairs. Tu peux aussi mettre un brassard réfléchissant aux bras et aux chevilles. 

À ne pas négliger, la lampe frontale ou pectorale est très utile voire indispensable surtout en absence d’éclairage public. Bien souvent elle comprend un éclairage led avant et une lumière rouge clignotante arrière. Ces deux types de lampes ont leurs avantages et leurs inconvénients. À vous de tester mais bien voir et bien être vu même au crépuscule est vital pour votre sécurité.

Il faut aussi pouvoir entendre les bruits lors de ta sortie et donc diminue le volume de tes écouteurs si tu en as. Tu pourras ainsi entendre les véhicules ou les vélos arriver et anticiper un risque.  

Te voilà maintenant prêt pour des sorties au crépuscule ou en soirée.

Quoi de plus revigorant après une journée de travail. Bon entrainement.

courir-la-nuit