Avant de parler de garde-robe, il est tout d’abord essentiel de s’assurer d’avoir l’outil adéquat le plus important : les chaussures.

Les chaussures

En effet, les baskets font presque partie intégrante de votre entraînement, car de mauvais choix ou de mauvaise qualité, elles peuvent entraîner des blessures parfois importantes.

Selon votre morphologie, la pause et la forme de votre pied,  du kilométrage parcouru, du type de séance ou encore de la nature du terrain, il conviendra de choisir la paire de chaussures correspondant à ces critères.

Avez-vous un pied « neutre »,  « pronateur » ou encore « supinateur » ?

  • Combien de kilomètres faites-vous par semaine ?
  • Sur quel type de terrain ?
  • Êtes-vous sujet aux blessures (périostites, tendinites, …) ?
  • La pointure (généralement 1 à 2 de plus que la pointure de ville) ?
  • Autant d’éléments qui pourront guider votre choix.

Nous vous conseillons vivement de vous rendre dans un magasin spécialisé en running afin de vous faire conseiller par des professionnels. La plupart d’entre eux réalise des tests sur tapis roulant et pourront vous conseiller de façon très professionnelle.

Les baskets sont-elles le seul matériel indispensable ? Bien entendu que non …

Voici une liste non exhaustive du matériel du parfait coureur :

Le tee-shirt

A manches courtes ou longues, choisissez-le en matière respirante, léger et de préférence de couleur claire par temps chaud. Fuyez à tout prix les matières en coton qui conserveront la transpiration (adieu le tee-shirt de tennis ou le polo du dimanche).

Il existe aujourd’hui bon nombres de modèles dont les vêtements de compression qui permettront de maintenir les muscles et d’éviter ainsi une dépense d’énergie inutile. Ils sont très efficaces pour les courses longues telles que les trails.

Autre option : le singlet, très connu chez les coureurs plus « professionnels ». Dépourvu totalement de manches, il permet une liberté de mouvement agréable.

Pour les dames, il existe l’option « top » ou brassière, très sympa et surtout très sexy.

Enfin, pensez sécurité pour les périodes hivernales et/ ou pluvieuses. De nombreuses marques proposent aujourd’hui des produits fluo qui permettent d’être vu. Ils sont tout aussi efficaces techniquement tout en apportant le confort et la sécurité nécessaire.

Le short

Qu’il soit collant ou large, c’est l’option la plus classique. Prenez le bien à votre taille afin d’éviter des frottements au niveau de l’intérieur des cuisses (si tel est le cas, usez et abusez de crème antifrottement, vendue dans tous les magasins spécialisés).

Petite astuce, pensez à une poche éventuelle afin d’y glisser vos clés, une pièce d’identité ou un gel énergétique

HEAD-Blog-equipement

Le collant ou le 3/4

Utile en hiver ou à la mi-saison, il conservera vos muscles chauds et vous préservera des éventuelles intempéries. Choisissez-le de la même façon que votre short.

Il existe différentes matières, certaines plus chaudes que d’autres (plus épais et donc plus chauds).

Certains sont munis de tirettes au niveau des chevilles, pratique lorsque vous voulez les retirer en dernière minute avant une compétition alors que votre échauffement se termine.

Les chaussettes

À choisir sans couture pour éviter tout risque de frottements, le choix de la hauteur dépend de vos affinités ou goûts personnels. Socquettes, basses, mi-chevilles ou hautes, soyez fun !

Notons aussi ces chaussettes de compression qui auront un rôle anti-crampe/anti- fatigue durant l’entraînement ou encore à but de récupération post séance. Différentes marques existent sur le marché. Demandez conseil à votre spécialiste, la taille étant l’élément le plus important  pour une efficacité optimale.

La veste

Coupe-vent ou Gore-tex, il vous faudra choisir car leur rôle sera tout à fait différent. Selon la météo, le coupe-vent, comme son nom l’indique, vous protégera du froid lié à la présence du vent tandis que la Gore-tex vous protégera de la pluie.

Vous les trouverez en une pièce ou à tirettes, celles-ci permettant de retirer les manches pour en faire une veste mi-saison.

Indispensable dans votre garde-robe !

Soyez ici aussi vigilants quant à la sécurité : la plupart des vestes possèdent des bandes réfléchissantes mais une couleur fluo est fortement recommandée en cas de course nocturne.

Les accessoires

Les gants en hiver, la casquette en cas de chaleur ou de pluie, les lunettes de soleil en forêt (relief) ou en été (réflexion sur le bitum et insectes), la ceinture ou le camelback pour les longs run (hydratation), les brassards réfléchissants en hiver.

Et bien entendu, votre smartphone pour emmener votre programme d’entrainement Formyfit.

À ce sujet, pensez aux casques Bluetooth nouvelle technologie, très agréables et confortables à l’oreille ainsi que les ceintures ou brassards pour éviter de courir le téléphone à la main.

Enfin, le jour de la compétition, pensez aux imprévus :

Les épingles pour attacher votre dossard (pas toujours fournies par l’organisation), le porte-dossard pour les méticuleux voulant éviter de faire des trous dans leur vêtement, les gels énergétiques et tout autre objet fétiche. 

Team Formyfit

Quel matériel le coureur doit-il avoir dans sa garde-robe?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *