Si le footing matinal connaît de nombreux adeptes, certains joggeurs préfèrent courir l’après-midi ou le soir. D’autres arrivent même à s’organiser pour chausser leurs baskets et faire quelques foulées dans le parc ou sur le bitume pendant leur pause-déjeuner. Mais quel est le moment idéal dans la journée pour un entrainement performant ?

Le jogging du matin, pour avoir la pêche 

Bon nombre de coureurs privilégient l’entrainement matinal pour la fraîcheur de leur corps et la pureté de l’air. En effet, le matin notre organisme vient de récupérer après une bonne nuit de sommeil et la pollution atmosphérique est moins importante qu’au cours de la journée. Autrement, pour la plupart des joggeurs, le footing matinal est un excellent moyen de se forger un mental d’acier et commencer la journée dans la bonne humeur.

Cependant, les études scientifiques ont démontré que contrairement aux idées reçues, courir aux premières heures n’a pas que des avantages. En effet, quel que soit le niveau de performance d’un runner, il s’essouffle plus vite en s’entrainant le matin car sa capacité pulmonaire est encore très basse. Par ailleurs, en début de journée, la température corporelle est peu élevée et cela favorise les raideurs musculaires. Le joggeur qui opte pour l’entrainement matinal doit alors éviter les efforts violents jusqu’à que ses muscles soient échauffés. Il devra privilégier le footing lent, avec une fréquence cardiaque inférieure à 75%. A noter que courir à jeun est aussi déconseillé car la glycémie est basse et les muscles risquent de manquer de glycogène.

Courir à midi, une pause antistress assurée

Bien que cela puisse surprendre, l’entrainement du midi serait plus bénéfique que la séance matinale. En effet, les fibres musculaires du sportif sont plus échauffées et parcourir les premiers kilomètres est moins laborieux.  Ainsi, l’entrainement est plus qualitatif. Par ailleurs, s’entrainer pendant la pause-déjeuner donne l’occasion d’évacuer le stress de la matinée. De plus, après sa séance d’entrainement, le joggeur a le temps de bien récupérer. Il ressent moins de courbatures et n’a pas de problème pour s’endormir la nuit.

Néanmoins, courir à la mi-journée est parfois inconfortable. En été, la chaleur peut être un facteur démotivant pour les coureurs. En outre, la durée du temps d’entrainement est souvent limitée, notamment pour les travailleurs. Le laps de temps consacré au déjeuner est également écourté pour favoriser l’entrainement. De plus, cette option n’est à privilégier que si le lieu de travail du joggeur est équipé d’un endroit où se doucher après l’entrainement.

S’entrainer le soir, pour décompresser et optimiser ses performances

D’après de récentes études menées par les chercheurs, le soir serait le meilleur moment de la journée pour augmenter ses performances physiques. En fin d’après-midi, le métabolisme basal et la température corporelle du coureur sont plus élevés. Ses muscles sont plus souples, sa force et son endurance sont à leur apogée. Par ailleurs, la capacité pulmonaire du runner est plus élevée et il s’essouffle moins rapidement.  Pour les coureurs professionnels, la tranche d’heure comprise entre 10 et 16h est le créneau idéal. Courir en fin de journée, notamment après le travail, permet aussi de s’aérer les esprits et décompresser.

Mais l’entrainement du soir a également ses inconvénients. Le joggeur est moins motivé car il a déjà entamé ses capacités physiques tout au long de la journée. Autrement, l’air est plus pollué dans la soirée. Pour les femmes qui ont des obligations familiales comme chercher leurs enfants à l’école, programmer un entrainement le soir est assez difficile. C’est également le cas des coureurs qui sont en couple. Parfois, il n’est pas concevable pour l’un des membres du couple que le mari ou la femme puisse rentrer tard pour courir dans le stade ou le parc.

En bref, l’entrainement du soir serait l’idéal pour les joggeurs souhaitant augmenter leurs performances car les paramètres physiologiques sont optimaux à cette période de la journée. Néanmoins, courir le matin permet d’être en forme toute la journée à condition ne pas courir à jeun.  Pour ceux qui ont un emploi du temps chargé le soir et ceux qui souhaitent préserver leur vie de famille, s’entraîner à midi est bonne alternative. Mais quel que soit le moment de la journée que vous ayez choisi pour courir, pensez à optimiser votre forme et vos performances avec une application running comme Formyfit.

Fernand BRASSEUR,  Coach Formyfit