Les indispensables pour un bon échauffement avant un test d’endurance

 

Faire du running, c’est fort bien. Encore faudrait-il en respecter toutes les étapes, afin d’optimiser ses performances tout en respectant son organisme. Quels sont les indispensables pour un bon échauffement ? Nous vous le révélons tout de suite avec Formyfit.

Ancré désormais dans les mœurs, l’échauffement est une étape obligatoire pour tout runner qui se respecte, son intérêt étant de préparer physiquement et mentalement le sportif à l’activité qu’il s’apprête à faire. Il est également indispensable pour limiter les risques de blessures pendant l’activité sportive. Nombreux sont les runners qui, en guise d’échauffement, se contentent de faire quelques étirements en gardant statiques des parties du corps pendant une dizaine de minutes. D’autres encore, préfèrent commencer par courir lentement avant d’accélérer. Si la première méthode est déclarée inefficace par les professionnels du sport, la seconde quant à elle mérite quelques réajustements.

En effet, un bon échauffement doit-être composé de :

  • un exercice de mise en route du système cardio-respiratoire. Il s’agit de faire progressivement monter la fréquence cardiaque et la fréquence respiratoire ;
  • un réchauffement des parties du corps qui seront sollicitées lors de la course à savoir,  les épaules, les hanches, les genoux et les chevilles ;
  • une activation des mécanismes entraînant un bon fonctionnement des articulations par la sécrétion de liquide synovial ;

Concrètement, pour vous échauffer, vous pouvez donc :

  • commencer par un footing de 10 minutes afin de régler vos muscles à une bonne température.
  • faire ensuite 2 séries de 10 secondes de talons-fesses
  • faire 2 séries de 10 secondes en sautillant doucement sur place les pieds joints.
  • accélérer progressivement 2 fois sur 20 secondes afin d’augmenter votre rythme respiratoire.

L’échauffement est aussi dépendant de la température extérieure et de la nature de la course que vous envisagez (course courte, longue, semi-marathon etc). Par temps froid, il est recommandé d’augmenter la durée de l’échauffement de 10 minutes en moyenne, afin de permettre au corps de se mettre à la bonne température. Pour les courses longues, vous pouvez rallonger le footing de départ, de 10 à 2O minutes.

Un bon échauffement, c’est également :

  • un bon équipement : il est important d’être bien couvert, par température fraiche, afin de garder les muscles au chaud. A l’inverse, des vêtements aérés sont recommandés pour les temps chauds.
  • une bonne d’hydratation : prévoyez une bouteille d’eau à boire par petites quantités tout au long de l’échauffement.

Une fois ces précautions prises, vous pouvez commencer sereinement votre séance de running. À vos marques, prêts, partez !

Ces quelques arguments vous ont donné envie de tester votre endurance ? Chiche, votre coach vous attend déjà. Téléchargez l’application Formyfit dès maintenant, pour commencer votre test.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *