Lorsque les températures commencent à baisser en dessous des 5°C, la motivation n’est pas toujours au rendez-vous et on rechigne à courir en extérieur par peur de prendre froid. En suivant ces quelques conseils, vous trouverez certainement la tenue adéquate pour courir confortablement et faire votre séance de jogging sans avoir la hantise de tomber malade.

Le principe des trois couches, un trio gagnant

La règle d’or pour courir en toute sérénité et dans le confort est de superposer 3 catégories de vêtements. La première couche, très près du corps, sera composée de vêtements en fibres synthétiques respirants (ex : Thermax, CoolMax,Dryfit, polypropylène, Thinsulate ou de la soie). Ces variétés de tissu ont la particularité d’épouser votre silhouette et réchauffer votre corps. Elles permettant également d’évacuer la transpiration grâce à l’aération du tissu. Pour le haut, l’idéal serait de choisir un tee-shirt à même le corps ou un maillot, à manche courte ou longue. Pour le bas, un collant de running ou un pantalon est conseillé.

La deuxième couche de vêtements devra être constituée de tissus isolants pour préserver du froid et garder la chaleur près du corps. Il s’agit essentiellement de matériaux tels que la toison (ex : micropylaire, polyester, Akwatek, Polartec, Dryline et Thermax). Ces différents tissus favorisent également l’évacuation de l’humidité du corps. Les vêtements isolants sont surtout recommandés pour les entrainements à une température inférieure à 20°.

La couche superficielle de vêtements se composera quant à elle de tissus imperméables et coupe-vent. C’est une couche protectrice qui vous protègera de la pluie, du grésil, de la neige et du vent. Une veste avec une fermeture zip sera idéale car vous pourrez l’enlever et l’enfiler à votre guise.

Protégez-vous la tête et les extrémités

Lorsque vous courez en hiver, la tête est très sensible au froid. Quand la température est très basse, un bonnet en laine ou une cagoule est recommandée. Si vous optez pour le bonnet, pensez aussi à enfiler un cache-cou. Pour éviter les risques de sinusites causés par la sueur qui coule en permanence sur le front, le port d’un bandeau cache-oreille est également conseillé.

Comme la tête, les doigts doivent aussi être protégés du froid pour éviter la perte de chaleur. Sachez que si vos mains ne sont pas couvertes, vous risquerez de perdre jusqu’à 30% de chaleur. Le port de mitaine ou de gants est alors nécessaire. Les modèles qui ne retiennent pas la transpiration sont à privilégier.

Pour les chaussettes, évitez les modèles en coton car ils conservent l’humidité. Privilégiez les tissus acryliques, la laine ou les matières comme le Coolmax. Côté chaussures, les baskets de running possédant le moins possible de mailles sont recommandées. Cette précaution vous permettra de limiter au maximum l’infiltration d’eau à l’intérieur de vos chaussures lorsque vous foulez la neige. Les chaussures de course équipées de petits crampons ou les baskets dédiées à la course en sentier sont une très bonne option.

Dès que vous aurez fini votre séance de jogging, le premier réflexe à avoir sera de vous changer. Il ne faut surtout pas rester à l’extérieur avec vos vêtements trempés de sueur, notamment si vous avez beaucoup transpiré au niveau de la poitrine car vous risquerez d’attraper froid très rapidement. Une fois rentré chez vous, changez votre haut et enfilez au moins un singlet et un tee-shirt sec.

Ainsi, courir en hiver ne devrait pas être une corvée mais une partie de plaisir si vous choisissez les tenues et les accessoires appropriés. En respectant la règle des 3 trois couches et en protégeant vos extrémités, vous pourrez sereinement pratiquer votre entrainement et courir dans un confort optimal.

Fernand Brasseur

Courir en hiver, comment s’habiller ?