Un coach, une histoire: Fernand BRASSEUR

Je m’appelle Fernand Brasseur, je suis coach et j’entraîne depuis 31 ans des athlètes de tous les niveaux, aussi bien des coureurs débutants que des élites en athlétisme et triathlon.

J’ai été moi même coureur entre mes 15 et 30 ans. A l’époque, je m’entraînais avec peu de variétés dans mon endurance et toujours trop vite. Idem pour le fractionné. L’endurance pour moi, à l’époque, c’était de parcourir une distance le plus vite et le plus longtemps  possible. Nous avions très peu d’indications sur les allures à suivre. Il n’existait pas beaucoup d’entraineurs spécialisés comme aujourd’hui.

Ce qui faisait de moi le champion de l’entraînement, mais en compétition j’explosais et me traînais pour finir la course. Je me demandais ce qui cloché. J’avais l’impression que je devais en faire plus encore pour atteindre mes objectifs. Et cela allait encore moins bien !

Dans les années 80, je me suis abonné à Spiridon, une revue suisse qui donnait des conseils sur l’entraînement. Là, je me suis rendu compte que je faisais fausse route et j’ai donc modifié radicalement ma façon de m’entraîner c’est à dire avec plus d’endurance variée et lente ainsi que sur des vitesses à respecter. Je suis donc passé d’un entraînement empirique à un entraînement structuré. C’est suite à ces changements que j’ai réalisé mes meilleurs chronos à savoir: 1500m en: 4’17’; 5000m en : 16’17 et semi en
1h13.

Cette expérience d’athlète a nourri ma réflexion et j’ai voulu en connaître plus.

J’ai donc suivi la formation Adeps Athlétisme Niveau 3 et je suis sorti diplômé en 1991. Je remercie les formateurs de l’époque qui étaient Edgard Salvé et André Mahy. Ils ont renforcé mes connaissances.

A cette époque, j’ai débuté comme entraîneur de joggeurs du CABW et ensuite des pistiers en demi- fond et fond, de cadets à masters. En parallèle, j’ai encadré la préparation physique de certains sports collectifs pendant de nombreuses années. J’ai d’ailleurs été le préparateur physique de l’équipe champion d’Europe en 2005 de futsal.

Je me suis toujours investi à 100% quel que soit le niveau de la personne entrainée, ce qui m’a appris beaucoup et nourri mes connaissances.

Je considère que l’expertise sur l’entraînement n’est pas figée et que l’on apprend encore tous les jours. Mes nombreux athlètes me permettent encore d’affiner mes théories sur l’optimisation de l’endurance.

Untitled-2

Aujourd’hui, mon champ d’intervention va du coureur débutant en course à pied aux athlètes valant sur :

– 1500m (3’36),

– 3000m (8’04),

– 5000m (13’57),

– 10 km (29′),

– semi (62’)

– marathon (2h14)

Ma passion est donc d’optimiser les performances sportives de mes athlètes avec une méthodologie douce et structurée.

C’est ce que nous avons fait avec Formyfit. Nous avons intégré une façon de s’entraîner dans une application mobile ce qui rend encore plus précis les intensités proposées par un coach virtuel pour chaque individu.

Formyfit est la traduction d’un vieux rêve c’est à dire de transformer mon approche en langage informatique.  Avec l’aide et le support de deux de mes athlètes, Laurent Baijot et David Hespel, nous avons pu concrétiser ce rêve.

Chaque personne peut maintenant disposer d’un plan d’entraînement et d’un coach complètement individualisé sur base de son potentiel physiologique, son historique, son objectif, ses disponibilités et sa forme réévaluée en permanence.

Notre application va connaître par ailleurs de nombreux développements. Elle devrait devenir la « Rolls Royce » de tous les joggeurs.