Sport et travail : comment concilier ces deux notions ?

concilier sport et entreprise

Il n’est pas utile de rappeler tous les bienfaits du sport sur la santé, ni même dans le cadre de l’entreprise. En revanche, pour le dirigeant d’entreprise, il est moins aisé de visualiser comment concilier ces deux notions : le sport et l’entreprise. Il peut lui paraître tentant de laisser les salariés s’organiser par eux-mêmes. Mais il faut avant tout veiller à bien élaborer ce programme sportif.

Le rôle du dirigeant dans la conciliation du sport en entreprise

Le dirigeant d’entreprise tient un rôle de facilitateur. Il n’impose pas la pratique du sport, mais il la facilite et la soutient. En effet, le bien-être des salariés est une notion importante dont il faut se préoccuper. Et le sport est une clé de bien-être, que les salariés souhaitent confier à leur entreprise. C’est donc au dirigeant de la société de proposer des solutions aux freins rencontrés par les salariés dans la pratique du sport au travail (manque de temps, de place, d’infrastructures…).

Le dirigeant d’entreprise doit aussi identifier et recruter les ambassadeurs parmi les employés afin de fédérer les salariés autour du projet. Il s’agit généralement de personnes sportives. Il faudra leur donner des responsabilités, et ils développeront le projet avec les autres salariés. Sans éléments fédérateurs pour prendre en charge les activités et les organiser, le dirigeant va devoir endosser trop de responsabilités. Par manque de temps, il pourrait abandonner un projet pourtant si prometteur. Les ambassadeurs jouent donc un rôle important aux côtés du dirigeant.

concilier sport et entreprise

Enfin, pour concilier le sport et l’entreprise, il est indispensable que le dirigeant prenne part aux activités proposées ! En participant, il démontre clairement son soutien aux salariés qui décident de se lancer. Cela lui permet aussi de resserrer les liens avec eux et de mettre en place une ambiance plus saine dans l’entreprise. Le fait que le dirigeant participe aux différents sports avec ses collaborateurs est très intéressant pour renforcer les relations internes et externes de l’entreprise.

Les freins à la pratique sportive en entreprise

Une entreprise qui parvient à mettre en place un programme sportif en entreprise est aussi une entreprise qui a su pallier tous les freins qu’elle a pu rencontrer. S’il est important de permettre aux salariés de pratiquer une ou plusieurs activités physiques en entreprise, il ne faut pas le faire n’importe comment. En effet, mal organisé, ce projet pourrait entraver la productivité de l’entreprise ainsi que ses projets. L’objectif du sport en entreprise est (entre autres) de permettre aux salariés de gagner en productivité.

La problématique du temps

Bon nombre de salariés ne pratiquent pas de sport par manque de temps. Et ce en entreprise comme dans leur vie privée. C’est sur ce premier point que le dirigeant d’entreprise doit agir. Ainsi, il convient de permettre à chacun de dégager du temps pour pratiquer une activité physique. Le dirigeant de l’entreprise doit aussi accepter qu’ils utilisent ce temps pour faire du sport. En effet, beaucoup de salariés pensent qu’il est mal vu de faire du sport au travail. Ils sont soutenus dans cette idée par les chefs d’entreprises qui leur font comprendre qu’au travail, il faut travailler. Ni plus ni moins. Or, ici, l’idée est de les pousser à pratiquer plus de sport. Il faut donc commencer par accepter l’idée qu’ils vont mobiliser du temps pour cette activité.

concilier sport et entreprise

Pour éviter les blessures, chaque séance de sport doit être précédée d’un échauffement de dix minutes, et devra durer environ trente minutes. Il faut ensuite compter quinze minutes pour se laver et se changer. Pour le sport, il faut donc compter environ une heure pour chaque salarié. Ensuite, dans l’hypothèse où cette séance de sport intervient au moment de la pause déjeuner, il faut aussi réserver une demi-heure pour se restaurer. Pour pratiquer du sport en entreprise dans de bonnes conditions, il faut donc mobiliser une heure et trente minutes. N’oubliez pas que ce temps n’est jamais perdu. Les ambassadeurs du programme et le chef d’entreprise doivent soutenir les salariés dans cette démarche et ne surtout pas les stigmatiser. Leur soutien est indispensable.

La problématique du lieu

Les entreprises sont rarement pourvues d’une salle de sport et de vestiaires dans leurs locaux. Si elle est coûteuse, cette solution s’avère néanmoins très bénéfique pour les salariés qui vont gagner du temps. Mais si vous ne pouvez pas vous le permettre, rien n’est perdu. Vous pourrez transformer des salles de réunion en salles de sport éphémères. Pour cela, il suffira de remplacer le matériel de bureau par du matériel de sport, comme des tapis et des accessoires variés (haltères, medecine ball, kettlebell, etc.). Plusieurs activités sportives pourront alors être pratiquées sur place, comme le fitness, la relaxation, le yoga… Les coureurs pourront chausser leurs baskets et partir courir aux abords de l’entreprise, sur des itinéraires tracés, par exemple.

concilier sport et entreprise

Les mairies et les collectivités peuvent proposer aux entreprises un accès aux stades et aux gymnases sur le temps de la pause déjeuner. Il est aussi possible de mutualiser les infrastructures afin de permettre au plus grand nombre de profiter des espaces dédiés à la pratique du sport.

En ce qui concerne les vestiaires et les douches, qui sont très rares en entreprise, deux solutions sont possibles. Le dirigeant de l’entreprise peut décider de faire installer le nécessaire dans les locaux de l’établissement. Autrement, il faudra encourager les salariés à se rendre dans une salle de sport à proximité de l’entreprise pour réaliser leurs séances de sport. Il est parfois possible de mettre en place un partenariat avec une salle proche de la société pour obtenir des réductions sur les abonnements pour les salariés !