La course à pied est un sport que l’on qualifie souvent d’accessible, puisqu’elle se pratique partout et par n’importe qui. Mais qu’en est-il des personnes âgées de plus de 50 ans ?

Courir après 50 ans, ce qu’il faut savoir

La course à pied n’est pas faite que pour les jeunes, bien au contraire. Tout le monde ou presque peut la pratiquer.

Une pratique conseillée

Contrairement aux idées reçues, il est tout à fait possible de commencer la course à pied après l’âge de 50 ans. Beaucoup de professionnels de santé le recommandent vivement. Ce sport permet de retrouver une certaine forme physique, et d’offrir un gain de tonicité à son corps. Pratiquer un sport est toujours bon pour la santé et pour le bien-être mental, même après 50 ans. Les spécialistes sont formels : il n’y a pas d’âge pour commencer ou reprendre la course à pied. Comme dans la pratique de tout autre sport, le plus important est de toujours respecter son corps et ses limites. Savoir écouter son organisme et s’adapter à ses limites est indispensable à tout âge. Ainsi, seuls des efforts réguliers et durables peuvent nous aider à retrouver la forme, la vitalité et la santé.

Peut-on commencer la course à pied après 50 ans ?

Après 50 ans, on peut souffrir de faiblesse musculaire ou simplement abandonner toute activité physique. Dès lors, nous courrons plus de risques et nous fatiguons très vite. C’est le sport qui nous maintient en forme. Courir est une capacité naturelle que nous possédons tous. Notre mode de vie et notre vieillissement mettent à mal notre capacité à courir. Fort heureusement, nous pouvons décider d’y remédier. De plus, la pratique de la course à pied après 50 ans comporte de nombreux avantages tels que la réduction des risques de maladies cardiovasculaires, la baisse des troubles du sommeil et des risques de dépression, l’augmentation de la densité osseuse ainsi que du bien-être physique et mental et le maintien d’un poids équilibré.

Commencer la course après 50 ans : comment s’y prendre ?

Il est possible de commencer la course à pied après 50 ans, c’est même conseillé par les professionnels de santé ! Alors, comment s’y prendre ?

Obtenir l’aval de son médecin

Il n’est jamais trop tard pour adopter une hygiène de vie plus saine, et plus axée sur la pratique d’un sport. Après 50 ans, il peut être bénéfique de commencer la course à pied. Cependant, il ne faut surtout pas le faire n’importe comment. Votre médecin devra avant tout donner son feu vert : on n’est jamais trop prudent.

Pour certaines personnes, la pratique de la course à pied peut être trop brutale (chocs répétés, sollicitation importante du système cardiorespiratoire). Si le risque est trop élevé, il faudra vous reporter sur des sports plus délicats comme la natation, le vélo ou la marche. En revanche, si votre médecin donne son accord, il vous sera possible de commencer à courir. Vous pourrez alors vous fixer un programme de course à pied adapté à votre progression et à votre rythme.

Se fixer des objectifs raisonnables

Au début, il faut faire preuve de patience et de prudence. Notre corps de plus de 50 ans n’est plus le même que celui de nos 20 ans. Les coureurs débutants pourront alterner la course lente avec la marche en fonction de leur niveau, et de leurs capacités. Le respect du corps et de son rythme est très important. Votre seul objectif sera d’améliorer lentement et progressivement votre condition physique.

Comment la course à pied après 50 ans

Vous pourrez vous baser sur un programme simple, qui se compose de deux séances de course par semaine durant deux mois. Ne travaillez que l’endurance, et tentez d’atteindre un rythme n’engageant que 65 à 70 % de votre FCM (Fréquence Cardiaque Maximale) afin de protéger votre cœur et ses fonctions. Durant le second mois, mobilisez vos ressources pour rendre les cinq dernières minutes de chaque séance plus toniques. Vous pourrez alors observer vos progrès dès le troisième mois de course à pied. Réservez une séance par semaine pour pratiquer des accélérations variées ou gravir quelques côtes. Cette structure d’entraînement se trouve bien entendu intégré dans l’accompagnement Formyfit.

Prendre soin de ses articulations

Apprendre à courir correctement permet de ne pas endommager ses articulations. Il est donc préférable de courir sur des chemins d’herbe, qui seront plus doux pour votre corps. N’hésitez pas à vous échauffer et à vous étirer avant et après les séances de course. Avec l’âge, nous avons tendance à perdre du muscle. Il sera donc nécessaire de faire du renforcement musculaire en parallèle de votre pratique de la course à pied.

Les muscles ont pour mission d’absorber les chocs causés par la course. Ils protègent ainsi les articulations de l’usure. Quelques exercices simples tels que les fentes, les squats ou la planche se montreront efficaces pour renforcer vos muscles. Les jours où vous ne courrez pas, vous pourrez choisir de pratiquer d’autres activités plus douces telles que la marche ou la natation.

Commencer-apres-50-ans-running-courir

Adopter une alimentation saine

L’alimentation est l’une des clés de la forme après 50 ans. Notre corps a besoin que l’on prenne soin de lui. Ainsi, reprendre une activité physique comme la course à pied après 50 ans est une très bonne initiative. Seulement, elle doit s’accompagner d’une bonne alimentation. Renforcez vos apports en oméga 3 s’ils sont insuffisants, et privilégiez les acides gras bénéfiques pour l’organisme. Ne lésinez pas sur les fruits et légumes de saison, et veillez à consommer suffisamment de protéines et de glucides pour nourrir vos muscles avant, durant et après l’effort.

Adopter une bonne hygiène de vie après 50 ans revient à s’assurer de vieillir dans les meilleures conditions possible, et ainsi, de continuer à profiter pleinement de la vie.

 

Peut-on commencer la course à pied après 50 ans ?