Comment supporter la chaleur quand vous courez ? Nos conseils !

Course à pied, comment supporter la chaleur ?

Nos conseils !

 

Vous commencez la course à pied, et voilà que les chaleurs sont de plus en plus importantes au cours des journées. Conscients que courir sous de grosses chaleurs peut s’avérer dangereux pour la santé, vous recherchez des conseils sportifs pour savoir comment supporter la chaleur en courant ?

Retrouvez les conseils de nos experts pour profiter de vos séances de running durant tout l’été !

(suite…)

Pourquoi commencer la course à pied ?

La course à pied est un sport complet capable de faire travailler l’ensemble de notre corps. Pour beaucoup, la pratique du running est devenue une routine forme et santé. Découvrez pourquoi il est intéressant de commencer la course à pied, et de se fixer des objectifs.

Commencer la course à pied

Commencer la course à pied peut avoir plusieurs avantages, notamment au niveau de notre santé.

La course à pied au service de la santé

En règle générale, le sport est bon pour la santé. La course à pied en est un qui possède plusieurs avantages pour notre corps. En premier lieu, il est important de rappeler que le running est un sport complet. Il sollicite l’ensemble des muscles du corps ainsi que le système cardio-respiratoire. En respectant son corps et son rythme, on peut rapidement gagner en puissance et en endurance. La progression peut être rapide si les entraînements et les phases de récupération sont réguliers. Les coureurs qui suivent un objectif de minceur obtiennent rapidement des résultats pertinents en raison du travail général du corps et de la consommation d’énergie.

La course à pied est aussi un excellent sport pour forger le mental et repousser ses limites. Celles et ceux qui cherchent à se dépasser peuvent sans mal tenter un dix kilomètres en moins d’une heure ou se lancer dans un semi-marathon. La course est également une excellente façon de gagner en confiance. La progression est effective sur notre corps, et sur notre détermination.

commencer la course à pied

 

Un sport accessible à tous

Le running, ou la course à pied, est une activité qui se pratique partout : en ville, à la campagne ou à la montagne. Pour pratiquer ce sport, nul besoin de s’inscrire dans un club ou une salle. Il suffit de chausser une bonne paire de baskets et de suivre son rythme à travers les paysages. Nous sommes tous capables de courir : il faut commencer la course à pied en douceur et respecter son corps. La course à pied est donc un sport accessible, et surtout pas cher. Une bonne paire de chaussures est le seul matériel essentiel pour préserver son dos et ses articulations. Courir en écoutant son corps est une excellente solution pour garder la forme ou la retrouver.

 

Progresser et atteindre ses objectifs

La course à pied est un sport avec lequel nous sommes amenés à repousser nos limites. Ainsi, on peut aisément se fixer des objectifs sur le court, le moyen ou le long terme en fonction de notre progression et notre niveau d’endurance. Les coureurs débutants s’entraînent le plus souvent pour réaliser un 5-10 km sans s’arrêter, ou en moins de 30 et 60 minutes. Ensuite, dès lors que l’endurance et la puissance sont présentes, les objectifs évoluent en même temps que les coureurs. Les pratiquants de la course à pied ont souvent pour objectif de participer et de terminer un marathon. Cette course de plus de 40 kilomètres est un réel défi, tout comme le semi-marathon (une vingtaine de kilomètres).

commencer la course à pied

La progression avec les applications de running et plans d’entraînement

Quels que soient votre rythme et votre niveau d’endurance, vous trouverez des plans d’entraînement et des applications de running adaptés à vos objectifs. Grâce à ces outils et aux montres connectées, chacun peut réaliser des plans avec ou sans l’aide de professionnels et progresser pour atteindre ses objectifs. La course à pied est un véritable tremplin universel vers une meilleure forme aussi bien physique que mentale.

COURSE A PIED: COMMENT VOUS REMETTRE DANS LE BAIN ?

 

course à pied-se remettre dans le bain

Course à pied : Comment vous remettre dans le bain ?  

Perdre du poids, se remettre en forme, améliorer sa condition physique,… les raisons de commencer ou de reprendre la course à pied peuvent être multiples. Néanmoins, reprendre un sport, notamment la course à pied, n’est pas chose aisée si vous n’avez couru depuis plusieurs mois voire plusieurs années. Voici quelques clés pour démarrer du bon pied!

 

(suite…)

COMMENT GERER VOTRE ALLURE DE COURSE ?

Le stress, c’est votre ami

Le stress va très certainement vous envahir lors des dernières heures, voire les jours précédents la course. Le stress est souvent vécu de façon négative. Il serait la cause d’une grande partie de nos échecs. Pourtant, le stress est non seulement normal, mais il peut être positif et vous pouvez faire de lui un allier. Le stress va vous permettre de vous dépasser, de réaliser des performances que vous n’étiez pas en capacité de réaliser lors de vos entrainements. D’ailleurs, les grands champions ne battent jamais leurs records à l’entrainement, mais lors de grandes compétitions ! Pour évacuer ce stress , placez vous dans de bonnes conditions en ne négligeant pas les détails de préparation le jour J.

L’échauffement

L’échauffement est très important, même sur des distances longues. Nous vous conseillons de réaliser ces 5 points:

  1. VOUS ÉCHAUFFER 15 À 20 MINUTES EN ENDURANCE DOUCE  (Voir allure  correspondante dans votre application )
  2. FAIRE QUELQUES ÉDUCATIFS COURSES PENDANT 5 MINUTES  (Tapes fesse, levée de genoux etc…)
  3. 4 DÉBOULES DE 15 SECONDES À 85% DE VOTRE VMA.  REPOSEZ-VOUS 45 SECONDES EN MARCHANT ENTRE LES DEBOULES
  4. TERMINER VOTRE ÉCHAUFFEMENT A 5 MINUTES DE VOTRE DÉPART POUR VOUS REPOSER.
  5. ENLEVER VOTRE SURVÊTEMENT ET BIEN VOUS PLACER .

L’allure de course

Prenez votre rythme dès le départ et éviter de partir en survitesse, car après 2 à 4’  vous serez capable de gérer votre allure .

VOUS AVEZ SANS DOUTE UNE IDÉE DU CHRONO QUE VOUS VOULEZ RÉALISER. ALORS, FAUT-IL PARTIR PLUS VITE ? ÊTRE RÉGULIER ? OU BIEN EFFECTUER UN « NÉGATIVE SPLIT » (LA SECONDE MOITIÉ DE COURSE EST COURUE PLUS VITE QUE LA PREMIÈRE) ?

PARTEZ CALMEMENT LE 1er KMS PUIS PRENDRE TEMPO ENVISAGÉ OU PRÉDIT PAR L’APPLICATION FORMYFIT

Vous souhaitez connaître votre prédiction de chrono ? Il suffit de réaliser un test d’endurance Formyfit et l’application vous indiquera quel chrono vous pouvez réaliser.

 

NE CHERCHEZ SURTOUT PAS À PARTIR PLUS VITE EN PENSANT PRENDRE UN PEU D’AVANCE SUR VOS TEMPS DE PASSAGE.

C’EST UNE ERREUR FRÉQUENTE ET LES SECONDES OU LES MINUTES GAGNÉES À CE MOMENT LÀ VONT VOUS COUTEZ TRÈS CHER EN FIN D’ÉPREUVE.

LA RÉGULARITÉ EST SYNONYME DE BONNE GESTION DE VOTRE COURSE ET C’EST ELLE QUI VA VOUS PERMETTRE D’ATTEINDRE VOTRE OBJECTIF.

Ne tombez pas dans le piège suivant: Vous n’avez toujours pas conscience de partir trop vite même de quelques secondes car vous êtes porté par l’ambiance, emmené par le peloton ou surfer sur de bonnes sensations.

Vérifiez votre allure avec le gps et pas contrôler votre allure avec le cardio-fréquencemètre.

C’est un outil pour l’entrainement, pas pour ce type de compétition. Les pulsations cardiaques sur la ligne de départ sont souvent plus élevées que lors d’une sortie en endurance et il y a une dérive à même vitesse au fil du temps vers la fréquence max.

Il peut être intéressant de l’avoir sur soi pour faire analyser sa courbe cardiaque après course par le coach .

La ligne d’arrivée

Célébrez ce moment magique peu importe votre résultat.  Il s’agit de votre moment de fierté qui traduit tout l’effort que vous avez fourni durant votre préparation. Hydratez-vous en suffisance après la course.

YOU CAN DO IT !

 

“Formyfit a croisé ma route, et on ne se quitte plus !”

Présentation

Je m’appelle Stéphane, j’ai 46 ans et je suis médecin généraliste. Je suis marié et j’ai 2 garçons.

Qu’est ce qui vous a donné envie de vous mettre au running ? Quel est votre objectif ?
J’ai toujours aimé le sport. J’ai pratiqué le football jusqu’il y a peu, mais mes genoux m’ont forcé à ranger les crampons. Depuis 2 ans, le running entretient ma forme.
Comment connaissez vous Formyfit ?
Je connais Formyfit grâce à une amie.
Quel est votre avis concernant l’application Formyfit ?
Vu ma profession, impossible pour moi de courir en club. Forcé de courir en solo, je recherchais une formule qui m’aide à progresser tout en étant flexible. Formyfit a croisé ma route, et on ne se quitte plus !
Quel est le petit plus qui vous a fait choisir Formyfit ?
Le coaching personnalisé qui respecte ma forme et ma santé.
Depuis combien de temps courez-vous avec l’application Formyfit?
Cela fait 9 mois.
Quelle était votre dernière course ?
La Corrida de Gerpinnes, le 17 décembre 2016
De combien temps avez-vous progressé avec Formyfit ?
J’ai progressé de +/- 30 secondes au kilomètre. Mais aussi dans ma récupération après l’effort ( avant, les courbatures m’accompagnaient durant 2 jours. Actuellement, après une course, je suis prêt à recommencer !
Quel est votre prochain challenge ?
Deux semi-marathons sur l’année 2017, et puis qui sait…..un marathon ?
En quoi vous conseillez l’application Formyfit ?
Elle est accessible à tous : du débutant (comme moi) au chevronné. Et je me répète : le coaching personnalisé, l’adaptation à ma forme du moment et surtout le respect de ma santé sont les points forts de Formyfit. De plus constater des progrès fulgurants dans mes performances me rend addict à l’application et au running. Le fait que le plan d’entraînement s’adapte en fonction de sa progression est unique que le marché. La prédiction de performance est quelque chose qui est super utile également. Elle permet de déterminer ton potentiel de progression.

Combien de marathons est-il raisonnable de courir par an?

 Si l’on veut faire de la course à pied un plaisir durable et épanouissant, 2 marathons par an sont largement suffisants.

L’entraînement trop dense lié à l’accumulation de marathons conduit inévitablement à la blessure ou à la fatigue chronique. La question essentielle serait de choisir la meilleure date pour ces deux marathons, le plus simple serait de programmer  l’un au printemps et l’autre en automne. Après une période de récupération totale de minimum une semaine, il est fortement déconseillé de se lancer à corps perdu dans les petites courses du dimanche. Changez de sport, sortez votre vélo, allez à la piscine, choisissez des activités non traumatisantes. Ce n’est qu’au bout de deux semaines que les entrainements peuvent reprendre et attendez minimum trois semaines avant de reprendre la route des compétitions.

Vincent Rousseau, team Formyfit

Trois marathons dans l’année (en mars, fin juillet et fin novembre) peuvent également s’envisager mais cela suppose alors une grande sagesse dans la préparation ainsi que dans la récupération. Sachez cependant qu’il ne sera pas facile d’être performant sur les 3 courses et que le calendrier des épreuves ne favorise pas toujours un tel schéma. Comme un marathon sous forte chaleur est à proscrire, choisissez bien la destination de votre marathon de juillet.

Nous vous déconseillons également de courir un marathon “pour voir”, ou “pour l’entraînement” ou bien encore “aux sensations”. Autant d’expressions qui laissent entrevoir une mauvaise appréciation d’une distance qui laisse toujours des traces de fatigue dans l’organisme quelque soit la vitesse à laquelle sera disputé ce marathon. Cet effort prolongé induit une fatigue sournoise que l’on mésestime souvent et qui peut induire à terme une fatigue chronique, classique du marathonien qui abuse de compétitions.

Quoi que vous choisissiez, 1, 2 ou 3 marathons sur l’année, planifiez votre entraînement avec Formyfit et fixez un objectif à 2 à 6 mois. Si votre objectif est un seul marathon dans un an, optez pour un ou 2 objectifs intermédiaires. Par exemple un 10km à 4 mois, un semi à 7-8 mois et finir avec un plan spécifique marathon pour les 3-4 derniers mois.

Votre plan sur mesure FORMYFIT, vous pouvez le télécharger par ici: